Comment faire de la glycérine : quels sont les procédés de préparation ?

Une composition chimique aux multiples usages : alimentaire, cosmétique, pharmaceutique. Ce n’est pas une composition mais plutôt un produit phare, aux nombreux atouts et privilèges, on parle bien de la glycérine. Cette utilisation répandue dans divers domaines, est due à sa particularité hygroscopique, mais également à sa qualité adoucissante et hydratante qui permet de conserver de nombreuses préparations.

Une préparation maison que demande-t-elle ?

Tout d’abord, il est important de savoir que la préparation est manuelle et requiert beaucoup d’effort et de temps, comme toute fabrication artisanale. Et le démarrage commence à partir du processus de saponification, qui n’est rien d’autre qu’une reconversion chimique à température élevée qui nous permettra de produire et fabriquer des produits d’hygiène à partir de graisse animale. Tout en ajoutant de l’eau et de la soude caustique. Pour plus de détails, voici les étapes à suivre :

  • achetez de la soude caustique et de la graisse animale, elle est disponible dans les supermarchés et chez les bouchers. Généralement on recommande la graisse de bœuf,
  • commencez à séparer la graisse de la viande, tâchez à l’exempter de tous débris possibles : veines, tendons, etc. ,
  • découpez la graisse en petits morceaux, cela accélérera le processus de dissolution,
  • mettez une casserole à chauffer sur feu moyen, puis versez-y tous les morceaux,
  • remuez pendant 25 minutes, le temps que la graisse fonde bien et ne colle pas à la poêle, laissez refroidir pendant 4 minutes,
  • incorporez par la suite la soude caustique, mais avant cela, menez-vous de gants et de lunettes, car la réaction chimique s’avère dangereuse,
  • remettez le mélange sur le feu, et ajoutez 50 cl d’eau et une pincée de sel., remuez bien le mélange et laissez le bouillir pendant 30 minutes, et laissez reposer pendant 10 minutes puis filtrer la préparation à l’aide d’un tamis.
En savoir plus :  Comment faire de l'huile de cannelle : comment la réussir par soi-même ?

Et voilà votre glycérine est prête à être utilisée, comme savon en y ajoutant d’autres ingrédients ou en tant que composant en plus à vos produits détergents.

Glycérine dérivée de plusieurs sources de production

Effectivement, pour produire de la glycérine on n’a pas forcément besoin de graisse animale. La production peut être faite par synthèse, c’est-à-dire à partir du pétrole, de propylène ou de biodiesel ou bien d’huiles comme le soja, le tournesol, et là elle est dite végétale. Car la fabrication est issue de la nature. Cependant, la meilleure source reste la graisse animale car elle contient plus de 16 atomes de carbones, essentiels et indispensables pour sa réalisation.

Un usage pour quelle fin ?

La glycérine connait une large utilisation dans le monde de la beauté et de la cosmétique, et cela pour sa capacité à retenir l’eau et à hydrater la peau tout en l’humectant. De ce fait, elle est un excellent allié beauté et prends soin de maintenir l’éclat de votre peau toujours intact, en éliminant les cellules mortes. Et sachez qu’elle est tout aussi efficace pour le cuir chevelu, en le protégeant de la sécheresse. Cependant, vous devez vérifier le niveau de porosité de vos cheveux et le taux d’humidité atmosphérique, car dans le cas où ces deux facteurs s’élèvent vous allez hydrater en excès votre couche capillaire.