Est-il possible d’investir dans une SCPI depuis un PEA ?

Il est indispensable d’épargner afin de bien gérer ses finances. Le PEA et les SCPI constituent des possibilités d’investissement pour lesquelles vous pouvez opter. Ce sont deux placements différents qui permettent de se composer deux patrimoines différents. Quelles sont les différences entre SCPI et PEA ? Est-il possible de combiner scpi pea ? Voici des éléments de réponse.

SCPI et PEA : deux solutions d’épargne distinctes

Le PEA ou Plan Épargne Actions permet d’investir en Bourse grâce à un portefeuille de fonds, d’actions et de SICAV. L’ouverture d’un PEA requiert d’être majeur et de posséder une résidence en France. Aussi, un seul investissement en PEA est autorisé par personne. Par ailleurs, aucun investissement minimal n’est requis, mais l’investissement maximal est de 150 000 euros. Le PEA permet de varier ses placements. De plus, il offre une fiscalité intéressante. Au bout de cinq ans sans retrait, les bénéfices produits par un PEA sont exemptés d’impôts. Par contre, le PEA est clôturé en cas de retrait avant ce délai.

En ce qui les concerne, les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier permettent d’investir dans l’immobilier. Elles constituent un patrimoine immobilier dont les loyers sont reversés aux différents associés. Les SCPI sont généralement dirigées par une société de gestion. Les investisseurs qui en achètent les parts profitent d’une rentabilité de 4 à 5 % exonérés de frais. Les revenus de générés par les SCPI constituent des revenus fonciers et sont imposables. De plus, les SCPI réalisent des investissements variés et limitent ainsi les risques. Selon le montant des bénéfices, un régime micro foncier (moins de 15 000 euros) ou réel (plus de 15 000 euros) s’applique.

Investir dans une SCPI à partir d’un PEA : est-ce possible ?

Le PEA bénéficie d’une fiscalité spécifique et cette dernière ne s’applique pas aux SCPI. En effet, selon le Code Monétaire et Financier, un PEA ne peut comporter que 75 % d’actions, de certificats d’investissements et de parts de SARL. Les titres éligibles au PEA sont :

  • des actions, certificats coopératifs d’investissement, certificats d’investissement de sociétés
  • des parts de société à responsabilité limitée (SARL) ou sociétés à statut semblable
  • des bons de souscription ou d’attribution liées aux actions précitées…
En savoir plus :  Comment trouver une étagère pour charge lourde d'une profondeur de 60 cm ?

Les parts d’une SCPI ne sont pas éligibles à un PEA. Il n’est donc pas possible d’investir dans une SCPI à partir d’un PEA. De même, les sociétés foncières similaires aux SCPI ne sont pas éligibles. Cependant, il existe d’autres possibilités.

Une autre solution pour investir dans une SCPI : le contrat d’assurance vie

L’investissement en SCPI à partir d’un PEA étant exclu, il est possible de se tourner vers une autre enveloppe fiscale. Il s’agit du contrat d’assurance vie. Cette solution offre de nombreux avantages. Il s’agit d’une fiscalité optimale à partir des revenus fonciers, d’une possibilité de transmission du contrat. De plus, le prix d’achat des parts est réduit de même que le délai de jouissance et les parts disposent d’une meilleure liquidité. Il faut cependant tenir compte des frais de l’assurance vie, du choix plus réduit de SCPI et de l’impossibilité d’emprunter.

Somme toute, s’il est exclu d’investir dans une SCPI à partir d’un PEA, il existe des solutions pour pallier ce défaut.

Comment défiscaliser son investissement avec la SCPI ?

Vous envisagez d’investir dans l’immobilier et vous vous demandez les solutions possibles pour défiscaliser grâce aux SCPI ? Alors, sachez qu’il en existe plusieurs types de SCPI fiscales. Choisissez celle qui vous convient le mieux. Il est à préciser que le montant de l’impôt que vous serez amené à payer dépend du régime que vous choisissez.

Quelles sont les SCPI fiscales ?

Il existe d’abord les SCPI Pinel. Le dispositif de défiscalisation qui s’applique sur cet investissement est la loi Pinel. Avec cette option de défiscalisation, les investisseurs sont en mesure de bénéficier des avantages fiscaux. Ils peuvent en même temps gérer le montant de la défiscalisation qu’ils attendent. Les SCPI Pinel doivent porter sur :

  • les immeubles de bureau à changer en logements ;
  • les biens neufs ou en VEFA ;
  • les logements anciens faisant l’objet de travaux de remise aux normes.
En savoir plus :  Comment obtenir une assurance professionnelle dans l'immobilier ?

Dans le cadre des SCPI Pinel, le taux de défiscalisation est de :

  • 12% du montant de l’investissement si le bien est mis en location pour 6 ans ;
  • 18% si mise en location de 9 ans ;
  • 21% pour une mise en location pendant 12 ans.

Outre les SCPI Pinel, il existe également les SCPI Déficit Foncier. Avec ce dispositif du droit commun, votre base imposable va être réduite. Cela permet d’obtenir des charges locatives à retirer des revenus fonciers. Ces charges peuvent être des frais d’entretien, des travaux, une rénovation, etc. Puisque vous réalisez une sorte de déficit foncier, vous obtiendrez un déficit que vous pouvez déduire des revenus fonciers avec un plafond de 10 700€.

Enfin, les SCPI Malraux constituent une autre alternative. Ils servent également à inciter la réhabilitation des immeubles anciens. Ce dispositif vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 30%. Pour cela, les conditions sont :

  • La réalisation des travaux ;
  • Le maintien des parts de la SCPI pendant 9 ans.

La défiscalisation s’applique alors sur la part du montant des travaux effectués. Si vous êtes fortement imposé, ce placement de défiscalisation est alors le plus préconisé.

Comment trouver de bons conseils pour l’investissement avec la SCPI ?

Pour garantir la réussite de votre investissement, vous pouvez bien rechercher des conseils sur des sites spécialisés en investissement locatif. Sur le site Immobilier Danger, plus particulièrement, vous avez la possibilité de trouver divers conseils et informations précieux sur les dispositifs de défiscalisation. Selon vos besoins, vous avez la possibilité de faire une simulation et de demander un devis en ligne.

Comment défiscaliser son investissement avec la SCPI ?

Vous envisagez d’investir dans l’immobilier et vous vous demandez les solutions possibles pour défiscaliser grâce aux SCPI ? Alors, sachez qu’il en existe plusieurs types de SCPI fiscales. Choisissez celle qui vous convient le mieux. Il est à préciser que le montant de l’impôt que vous serez amené à payer dépend du régime que vous choisissez.

En savoir plus :  Comment contacter une agence de growth marketing à Paris ?

Quelles sont les SCPI fiscales ?

Il existe d’abord les SCPI Pinel. Le dispositif de défiscalisation qui s’applique sur cet investissement est la loi Pinel. Avec cette option de défiscalisation, les investisseurs sont en mesure de bénéficier des avantages fiscaux. Ils peuvent en même temps gérer le montant de la défiscalisation qu’ils attendent. Les SCPI Pinel doivent porter sur :

  • les immeubles de bureau à changer en logements ;
  • les biens neufs ou en VEFA ;
  • les logements anciens faisant l’objet de travaux de remise aux normes.

Dans le cadre des SCPI Pinel, le taux de défiscalisation est de :

  • 12% du montant de l’investissement si le bien est mis en location pour 6 ans ;
  • 18% si mise en location de 9 ans ;
  • 21% pour une mise en location pendant 12 ans.

Outre les SCPI Pinel, il existe également les SCPI Déficit Foncier. Avec ce dispositif du droit commun, votre base imposable va être réduite. Cela permet d’obtenir des charges locatives à retirer des revenus fonciers. Ces charges peuvent être des frais d’entretien, des travaux, une rénovation, etc. Puisque vous réalisez une sorte de déficit foncier, vous obtiendrez un déficit que vous pouvez déduire des revenus fonciers avec un plafond de 10 700€.

Enfin, les SCPI Malraux constituent une autre alternative. Ils servent également à inciter la réhabilitation des immeubles anciens. Ce dispositif vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 30%. Pour cela, les conditions sont :

  • La réalisation des travaux ;
  • Le maintien des parts de la SCPI pendant 9 ans.

La défiscalisation s’applique alors sur la part du montant des travaux effectués. Si vous êtes fortement imposé, ce placement de défiscalisation est alors le plus préconisé.

Comment trouver de bons conseils pour l’investissement avec la SCPI ?

Pour garantir la réussite de votre investissement, vous pouvez bien rechercher des conseils sur des sites spécialisés en investissement locatif. Sur le site Immobilier Danger, plus particulièrement, vous avez la possibilité de trouver divers conseils et informations précieux sur les dispositifs de défiscalisation. Selon vos besoins, vous avez la possibilité de faire une simulation et de demander un devis en ligne.